" RIRE SOUS HITLER", L'Humour sous le régime Nazi

Bonne nouvelle!  

 Le livre " Rire sous Hitler- Humour sous le régime Nazi" de Rudolph Herzog sortira, selon toute vraisemblance, le 6 juin 2013, une bonne date pour débarquer.  

 

J'avoue être heureux de voir ainsi ma tenacité récompensée!

 

" Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer "  

 

                                                                                               Guillaume  d'Orange

 

heil-h-couv.jpg

Ce qui pourrait se traduire comme suit:

 " Heil Hitler, le cochon est mort! Rire sous Hitler

Comique et humour sous le 3ème Reich"

 

Il s'agit d'un essai particulièrement bien documenté sur l’humour et le comique de résistance sous le régime nazi, car aussi surprenant que cela paraisse, la terreur nazie n’a pas tué le goût des blagues, bien au contraire  : une forme élevée de l’ HUMOUR DE RESISTANCE , un thème et une attitude particulièrement chers à nos coeurs au sein de la Maison du Rire et de l'Humour.

640865rudolphherzog.jpg

Rudolph Herzog

A propos de l’auteur:

Rudolph Herzog est un écrivain, réalisateur et scénariste allemand ; il est le fils du cinéaste Werner Herzog, l’auteur du cultissime : " Aguire ou la colère de Dieu ", avec lequel il a coécrit le scénario du film : " Le diamant blanc ". Sa série de « crime réalité » pour la BBC, intitulée " The Heist " ("le casse") lui a valu une renommée internationale.

 

 " Heil Hitler, das Schwein ist Tot!" a été simultanément écrit avec un film produit par la BBC et portant portant le titre : " Laughing With Hitler".

Pour le visionner: cliquez sur ce lien: http://watchdocumentary.com/watch/laughing-with-hitler-video_288d6ef9a.html

 

Pour plus d’infos sur Rudolph Herzog:  http://www.rudolph-herzog.de/


 

* "Au début des années 1930,  les blagues  qui circulaient à Berlin tournaient en dérision l’hypocrisie du nouveau régime et son clientélisme. Exemples : « Dieu, faites que je sois aveugle afin que je puisse dire que Goebbels est aryen. » ; « Qu’est-ce qu’un réactionnaire ? Quelqu’un qui occupe un emploi bien rémunéré convoité par les nazis. » On se gaussait d’Hitler dont le salut le faisait ressembler à un serveur portant un plateau, de Goering réputé pour garder ses médailles en prenant son bain, ou du pied bot de Goebbels. Pareilles plaisanteries étaient contées sous le manteau. Si leurs auteurs étaient surpris par un zélote du IIIe Reich, ils en étaient quittes pour un sérieux coup de semonce. Quelques-uns ont cependant été guillotinés, tel Joseph Müller, curé d’une paroisse au Nord de l’Allemagne. Sa faute ? Avoir raconté à un vieil homme malade cette plaisanterie : « Un soldat se meurt. On lui demande quel est son dernier souhait. Il répond : ‘’voir ceux pour qui je meurs.’’ On lui apporte donc une photo d’Hitler, une de Goering qu’on dispose de part et d’autre de son lit. ‘’Ainsi je meurs comme Jésus : entre deux criminels.’’ » Dessinatrice dans une usine d’armement de Berlin, Marianne Elise K. fut condamnée à mort le 26 juin 1943 pour avoir également attenté à l’honneur du Führer. Telles sont quelques-unes des histoires rapportées par Rudolph Herzog dans une étude documentée, consacrée à l’humour sous l’Allemagne nazie".
                                                                                                                Macha Sery    (in " Vents contraires)  
 
 
dead-funny.jpg                 
 

 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site